PNL et recadrage linguistique

  • Post category:PNL

Le recadrage linguistique permet de changer l’angle sous lequel on voit une problématique et de ce fait, de l’alléger ou de la résoudre.

Richard Bandler, co-fondateur de la PNL, relate comme exemple l’histoire d’un homme qui souffrait de voir sa fille mineure lui désobéir, faire le mur, sortir le soir pour guindailler. Il était très inquiet pour elle. Lorsque Richard Bandler fit remarquer à cette homme que : si sa fille avait la force de résister à son père, alors elle saurait facilement résister à un inconnu qui lui voudrait du mal, cet homme fut totalement et définitivement rassuré.

Le recadrage est utile aussi dans l’apprentissage. Il y a quelques années, j’ai reçu un élève qui trouvait qu’écrire en français était incroyablement difficile. En effet, il y a beaucoup de règles, tout autant d’exceptions aux règles et, pour les appliquer correctement, il faut en plus comprendre la structure des phrases. Cet élève était en outre un esprit “matheux”, un élève qui avait des facilités en math. Après lui avoir émis l’idée que les règles de français sont assez proches d’un jeu logico-mathématique, il s’est mis à tolérer l’orthographe, à aimer la grammaire et à adorer les constructions grammaticales !

Le recadrage linguistique sert non seulement en thérapie ou dans l’éducation, mais dans beaucoup de domaines, comme en publicité. Les moins jeunes se souviennent d’une publicité pour un opérateur de télécommunication belge ou dans un premier temps on voit un parachutiste qui saute d’un avion et l’instant d’après on réalise que l’avion n’a pas encore décollé et que le parachutiste est juste tombé sur le tarmac sur son ventre, il déploie alors son parachute de façon inutile. Ici le rôle du recadrage est de créer une situation humoristique.  De façon plus générale, une grande partie des effets comiques est basée sur le recadrage.
Si le recadrage est utilisé en publicité, c’est parce qu’il provoque un changement d’état et donc une possibilité d’action, notamment une possibilité de passer à l’acte d’achat.

En pratique c'est quoi le recadrage linguistique?

Le recadrage (Reframing) est issu de la modélisation de Virginia Satir dans sa pratique de la thérapie familliale (source wikipédia).

Le recadrage peut aussi être défini comme «la reconsidération d’une situation selon un point de vue différent de celui adopté initialement» (Le nouveau Dico-PNL, Jane Turner, Bernard Hévin, 2006).

En gros, cela consiste à comprendre comment une personne “pense ce qu’elle pense”. L’école de Palo Alto nous rappelle que la communication permet d’aller chercher ce qu’il y a de mieux chez autrui. Dans l’exemple ci-dessus du père qui était inquiet pour sa fille, c’est grandement le contexte qui était la source de son inquiétude, beaucoup plus que le fait qu’elle lui désobéisse. Ce n’était pas tellement son autorité remise en question qui lui posait problème, c’était plutôt la peur de ne pas pouvoir la protéger. Richard Bandler a donc choisi de considérer la situation décrite par son patient (une fille qui ne se laisse pas faire) et de présenter cette situation dans un nouveau contexte. Cela s’appelle un recadrage de contexte.

Toujours dans la même idée d’utiliser le “monde” de la personne pour créer un recadrage efficace, prenons l’exemple ci-dessus de l’élève qui était mauvais en français. Il n’a jamais dit que les cours de français se déroulaient mal, ni parlé du professeur de français en mal. Ce n’est donc pas le contexte qui pose ici problème à cet élève. Le problème vient du sens que l’élève donne au français. En effet pour lui, le français, c’était lire des livres et écrire des dictées ou des rédactions. Tout ceci est pour lui rébarbatif, chronophage et synonyme de souffrance. En comparant les règles de grammaire à un jeu logico-mathématique, cela a changé le sens qu’il donnait à cette matière. Cela s’appelle un recadrage de sens.

Pour le psychologue Américain Robert Dilts, il existe 14 types de recadrages linguistiques, par exemple donner un contre exemple est pour lui un possible recadrage lorsqu’une situation l’autorise. Je l’ai moi-même utilisé en classe lorsqu’un élève avait fait une remarque raciste sur les hommes de couleur qui ne serait pas doués pour conduire. Et je lui ai demandé “c’est qui le champion du monde de Formule 1 cette année?” ; il se trouvait que c’était l’athlète Britannique noir Lewis Hamilton.

Bienveillant, toujours vous serez,

Je ne le répéterai jamais assez, la PNL est utilisée avec bienveillance et uniquement pour aider une personne qui en formule la demande. Il y a la possibilité de faire des recadrages qui ont un effet négatif, s’il vous plait, ne le faites pas! Vers 2005, après un projet qui s’était mal déroulé dans une multinationale, j’ai demandé un conseil à mon collègue Bert afin d’aider un membre de mon équipe à recevoir des formations supplémentaires pour s’améliorer. Mon collègue Bert a utilisé le recadrage suivant “Ce que je pense du gars de ton équipe, c’est que quand une ampoule est grillée on ne la répare pas, on la jette”. Le seul effet qu’a eu ce recadrage à long terme, a été de me donner une mauvaise image de mon collègue Bert.

 

Alors, le recadrage linguistique, est-ce une manipulation?

Non, le recadrage est un changement volontaire et conscient. C’est au plus une influence dans la mesure où on utilise ce qui est important pour la personne afin de lui proposer un nouvel angle qui lui offre plus de choix.

 

Et après?

Si vous souhaitez connaitre les 14 recadrages de Dilts et leur utilisation, si vous souhaitez apprendre et vous entraîner tout en vous amusant, le recadrage linguistique fait partie du programme des formations du Centre Amphibie. Vous le trouverez notamment dans les formations suivantes :