Computation Index

  • Post Category:PNL

Selon le présupposé qui stipule que le corps et l’esprit font partie d’une même cybernétique. On peut distinguer des flux d’informations entre le corps et l’esprit qui nous donnent un éclairage sur les comportements humains.

En accompagnement, l’intérêt de ce modèle à 3 dimensions est une grille de lecture qui permet d’utiliser l’influence de chacun des 3 cadrans sur les 2 autres. Les 3 coexistent en permanence sans qu’on y pense tout le temps, le fait de l’avoir en tête aide à orienter la personne qu’on accompagne.

Il est composé de trois pôles :

  • Les états internes (EI) correspondent aux émotions, aux sensations, aux ressentis, le lieu de la confiance, de la détente, du stress, des désirs…
  • Les processus internes (PI) correspondent à la manière de penser, aux processus cognitifs. C’est le lieu de traitement de l’information, le lieu de stockage de nos représentations, le centre de nos décisions, de toutes nos stratégies, le lieu de l’élaboration et de la compréhension du langage verbal.
  • Les comportements externes (CE) correspondent aux actions, aux réactions, verbales ou non, à la gestuelle, aux attitudes, aux mouvements du corps
  •  

Par exemple, on observe quels processus internes ont généré quels états internes. Ensuite, en changeant le processus interne par un recadrage ou/et en se connectant à un état interne différent, on génère un comportement potentiellement mieux adapté.

Ne pas confondre l’index de computation avec le modèle de Ken Wilber (la vision intégrale) qui n’est pas centré sur la personne mais sur la personne dans ses interactions. Nous verrons d’autres modèles en PNL qui intègrent le patient dans son environnement.